Terminer ses études avec deux années d’expérience a apporté un vrai plus à mon profil. J’ai pu me confronter à des problématiques professionnelles. La théorie vue en cours plus la pratique lors de mon apprentissage m’ont permis de mieux assimiler certains concepts. L’apprentissage permet aussi de prouver que l’on est capable de soutenir un rythme élevé sur une grande période.
Dans un cadre professionnel, nous devons faire preuve de plus d’autonomie. Nous sommes confrontés à des problématiques que nous n’avons pas nécessairement approchées via la théorie. Il faut donc être capable de s’adapter. Enfin concernant le rythme, il faut être capable de réviser des examens après une journée de travail. Le temps libre d’un étudiant en apprentissage est donc assez restreint.
L’apprentissage est à mes yeux la meilleure solution pour se préparer à l’entrée sur le marché du travail. Il m’a permis d’ajouter une vraie expérience professionnelle à mon profil.
Contrairement à un stage, rester sur le même poste pendant un an permet de monter en compétences et de gagner en profondeur la confiance de ses collaborateurs pour espérer par la suite une proposition d’embauche ou bien des recommandations.

Thomas, 24 ans

Ancien Apprenti en M2 Ingénierie Economique et Financière à l'Université de Paris Dauphine

J'ai décidé de suivre une formation en apprentissage pour plusieurs raisons :
- La première étant de gagner en expérience professionnelle ;
- La seconde étant de gagner un peu plus d'indépendance financière vis-à-vis de mes parents ;
- La dernière étant de me confronter à une charge de travail assez intense. En effet, voulant travailler dans la finance de marché, un tel rythme est, comme je le pensais, devenu mon quotidien.
L'avantage financier est bien évidemment à mettre en avant, mais ce n'est pas tout. Gagner en expérience professionnelle, commencer à cotiser pour sa retraite, se construire un certain réseau au sein de son entreprise, se faire de nouveaux amis, etc... sont des avantages au moins aussi important à mon sens.

THEATRE Yohann PORTRAIT

Yohan, 22 ans

Ancien Apprenti en Licence Sciences de Gestion à l'Université de Paris Dauphine

Pour un étudiant, je trouve que l'apprentissage est un réel facteur de réussite différenciant. Cela fait clairement la différence et pour plusieurs raisons. L'apprentissage permet aux étudiants de se familiariser avec le monde du travail, de s'habituer à prendre en charge des missions et rendre des comptes à un supérieur hiérarchique. En effet, être salarié d'une entreprise est totalement différent d'être étudiant au sein d'une classe de 30 personnes. Les obligations et enjeux y afférents ne sont pas les mêmes.
L'apprentissage permet également de gagner en maturité et en matière d'organisation. Le respect d'un planning, l'atteinte d'objectifs professionnels, l'assiduité en matière de travaux universitaires sont au coeur de l'apprentissage.
Mon expérience en tant qu'apprentie m'a clairement aidé à mieux appréhender mon poste actuel et surtout ce qu'on allait attendre de moi. Ma dernière année d'apprentissage a été très dense et m'a permis de développer des qualités professionnelles telles que, le sens des responsabilités, l'organisation dans l'atteinte des missions et objectifs demandés et bien d'autres. L'apprentissage m'a également permis d'être opérationnelle de suite notamment par rapport aux spécificités de mon métier : la gestion de patrimoine.
Mon tuteur pédagogique est venu à la rencontre de mon maître d'apprentissage et moi-même à deux reprises au cours de l'année. Une fois quelques semaines après le début du contrat d'apprentissage et une dernière en fin de cursus. Lors de ces réunions, l'atteinte des objectifs de l'étudiant est évaluée et d'autres objectifs sont fixés. L'étudiant a l'occasion de faire un point sur son expérience, présenter son rôle et ses missions. Ceci permet au tuteur pédagogique d'évaluer la cohérence de l'activité de l'apprenti eu égard au cursus universitaire. Le tuteur pédagogique prend également le temps de s'entretenir seul à seul avec l'étudiant d'une part et avec le maître d'apprentissage d'autre part. Je trouve cette démarche vraiment utile au développement personnel et professionnel de l'apprenti.
A mon sens, un étudiant ayant recours à l'apprentissage sera plus "opérationnel" au sein de l'entreprise, s'il est recruté, ou sur le marché du travail. Je pense que les entreprises en sont conscientes, ce qui explique qu'elles aient de plus en plus recours au recrutement d'apprentis. Me concernant, j'ai eu plusieurs entretiens pour un CDI avant même d'avoir obtenu mon diplôme.
Je recommande vivement l'apprentissage ! Une alternative qui doit se généraliser au profit des étudiants, des entreprises, du marché du travail et de la croissance !

KITOKO Alexia

Alexia, 26 ans

Ancienne Apprentie en Master 2 Gestion de Patrimoine et Banque Privée à l'Université de Paris Dauphine

L’apprentissage ne présente que des avantages selon moi : une formation payée en intégralité, une rémunération et le plus important une expérience professionnelle significative. De plus, cet effet est exponentiel car, ayant commencé mon apprentissage très tôt, plus j’ai avancé dans mon parcours et plus mon expérience accumulée précédemment m’a aidée aussi bien pour postuler aux formations qui m’intéressaient qu’aux postes en entreprise que je convoitais. Après un Bac + 5 et 4 ans d’apprentissage, j’ai eu le plaisir de constater que je n’avais aucun effort à fournir pour trouver un travail, car j’avais amplement le choix.

J’estime que l’apprentissage nous fait grandir sur le plan personnel (maturité, débrouillardise, gestion du temps) mais nous aide également à pousser notre réflexion sur nos aspirations futures. Ainsi, on peut ajuster notre parcours en fonction des expériences en entreprise, bonnes ou mauvaises, qui nous permettent de prendre bien mieux conscience de la réalité du monde professionnel, bien loin du banc de l’école. C’est pourquoi j’estime que mon expérience d’apprenti a été un pilier tout aussi fondamental que ma formation universitaire pour définir plus précisément mes envies et le chemin que je souhaitais emprunter.

Je n’ai pas rencontré de difficulté insurmontable. La première difficulté est la gestion de son temps entre l’université et l’entreprise. J’estime toutefois que les formations sont bien adaptées et que l’apprenti devrait être capable de s’adapter sans trop de soucis. Selon le type de mission en entreprise et le niveau d’encadrement, les difficultés rencontrées peuvent être plus ou moins nombreuses mais ce sont justement celles-ci, selon moi, qui nous permettent de grandir et qui rendent nos expériences si valorisantes.

L’apprentissage m’a fait mûrir et m’a permis d’acquérir une expérience professionnelle significative (4 ans) qui a extrêmement simplifié mes recherches à la fin de mon Master. Je suis conscient du luxe qui m’était offert de n’avoir à me soucier que de choisir entre les différentes opportunités qui s’offraient a moins, et de ne pas me demander si j’allais trouver un travail.

GIFFARD Théodore

Théodore, 24 ans

Ancien Apprenti en Master 2 Systèmes d'Information de l'Entreprise Etendue à l'Université de Paris Dauphine

L'apprentissage est la meilleure formule pour découvrir le monde de l'entreprise tout en ayant une formation soutenue et riche en parallèle. C'est le premier contact avec les responsabilités que demandent un emploi et la première application de nos connaissances académiques.
Je n'ai pas rencontré de difficulté particulière durant mon année d'apprentissage. J'ai eu la chance d'avoir un maître d'apprentissage au sein de mon entreprise ainsi qu'un tuteur universitaire qui m'ont guidés, conseillés et suivis tout au long de cette année, ce qui a été un véritable soutien mais aussi une expérience très enrichissante.
Le rythme est certes très différent par rapport aux autres années d'études. Il faut être organisé et méthodique afin de pouvoir être assidu en cours, réviser ses examens et répondre aux exigences et aux demandes de l'entreprise. 
Le double tutorat est pour moi l'atout n°1 de la formation en apprentissage. Nous sommes suivis en permanence au sein de notre entreprise par notre maître d’apprentissage qui nous guide tout en nous rajoutant de nouveaux défis. En parallèle le tuteur pédagogique supervise le déroulement des missions et nous conseille tout au long de l’année. Nous sommes tenus de faire un point avec notre tuteur tous les 2 mois et plus quotidiennement avec notre maître d’apprentissage. Le tuteur visite au bout de 6 mois l’entreprise avant qu’une réunion nous rassemble tous les 3, puis a lieu une évaluation. Les différentes réunions, les comptes rendus et les évaluations effectuées par mon tuteur et mon maître d’apprentissage ont été très enrichissantes. Les différents points à améliorer ont été abordés tout comme les objectifs à atteindre et les missions à accomplir qui ont été définis tous les mois. Cela m’a permis de mettre au clair mensuellement les nouvelles missions et objectifs, ce qui a facilité mon travail final pour la rédaction de mon mémoire de fin d’études ainsi que ma soutenance orale.

DIMITRIADIS CHRYSSA

Chryssa, 25 ans

Ancienne Apprentie en Master 2 Microbiologie Appliquée et Génie Biologique à l'Université de Paris 7